Choses importantes que vous devez savoir sur: L’Anxiété et la pandémie de COVID-19

Choses importantes que vous devez savoir sur:
L’
Anxiété et la pandémie de COVID-19
Par Alex Lorimer-Carlin et Hagit Malikin,
Stagiaires à EPC

Bienvenue à l’édition de ce mois-ci du blog du Centre de psychologie Évolution. Depuis le début du mois de mars, tout ce que nous avons entendu aux nouvelles, de la part de notre famille et de nos amis, et même des médias sociaux, était consacré à la pandémie de COVID-19. Beaucoup d’entre nous sont peut-être fatigués de parler ou d’entendre encore autre chose à ce sujet, mais nous devrions prendre un peu de temps pour nous concentrer sur l’aspect santé mentale de cette situation. Beaucoup d’entre nous ont peut-être éprouvé beaucoup plus de stress et d’anxiété qu’auparavant. Que pouvons-nous faire pour mieux faire face aux circonstances?
 
L’anxiété peut être définie comme «un sentiment d’inquiétude, de nervosité ou de malaise, généralement à propos d’un événement imminent ou de quelque chose dont l’issue est incertaine». Avez-vous ressenti un de ces sentiments ou émotions résonner à l’intérieur au cours des derniers mois? Tu n’es pas seul. L’anxiété est courante en chacun de nous. Nous en faisons tous l’expérience de temps en temps. Cette émotion, avec d’autres, est là pour nous guider et nous renseigner sur notre environnement. L’anxiété nous permet de savoir que quelque chose se passe, comme un «sixième sens», pour ainsi dire. Cependant, étant donné les circonstances qui nous entourent dans le monde aujourd’hui, notre anxiété s’est transformée en OVERDRIVE et beaucoup d’entre nous peuvent avoir des difficultés à l’éteindre. Cela peut entraîner diverses autres difficultés; des problèmes de sommeil, de l’appétit et des problèmes digestifs, de l’irritabilité, ainsi que de la sensation de nervosité constante et de la difficulté à se détendre.
 
Voici quelques conseils pour aider à réduire l’anxiété et, espérons-le, à fournir un meilleur équilibre:
 
1) Construisez une routine
 
Avec les incertitudes qui entourent la pandémie actuelle, un certain sens de la routine est définitivement nécessaire. Gardener et al., (2012) suggèrent que les routines sont utiles pour bâtir une vie plus saine et réduire les angoisses. Pour construire une routine, une personne doit «… répéter un comportement choisi dans le même contexte, jusqu’à ce qu’il devienne facile et sans effort» (Gardener et al., 2012, p. 664). En d’autres termes, répéter la même chose, en même temps, de la même manière, encore et encore, jour après jour jusqu’à ce que le comportement devienne une habitude, plutôt qu’une corvée, est idéal lors de la construction de la cohérence. Maintenant, beaucoup d’entre nous travaillent à domicile, ont nos enfants à la maison et quittent la maison beaucoup moins souvent. Bien que notre routine quotidienne ait considérablement changé, nous avons la possibilité d’en construire une nouvelle. Écrivez une liste que vous aimeriez suivre et essayez de créer cette nouvelle cohérence!
 
2) Exercices de respiration
 
L’anxiété peut parfois sembler incontrôlable, mais la façon dont nous réagissons à cette anxiété est une chose que nous pouvons apprendre à contrôler. Se concentrer sur notre respiration peut aider à réduire l’anxiété en nous. Jetez un œil à cet exercice de respiration de Sheryl Ankrom sur Very Well Mind (https://www.verywellmind.com/abdominal-breathing-2584115). Il existe de nombreux contenus similaires. N’hésitez pas à explorer Internet et à essayer les autres. La beauté d’une telle diversité dans les techniques de respiration réside dans le fait qu’il existe de nombreux choix. Il est très normal que tous les exercices ne soient pas compatibles avec votre style. L’important n’est pas de se décourager, mais plutôt de continuer son voyage d’exploration.
 
3) Maintenez vos relations avec vos amis et votre famille
 
Les règles de confinement proposées peuvent avoir accru notre sentiment d’isolement et de solitude. Une partie de cette anxiété pourrait provenir de notre biologie interne en ce que nous sommes des êtres sociaux. Dans Hiérarchie des besoins humains de Maslow (1943), «Amour et appartenance» découle des besoins physiologiques (par exemple air, nourriture et eau) et de sécurité de base (par exemple, un endroit où dormir, des vêtements à porter, etc.). Une fois ces deux premiers niveaux de besoins satisfaits, il faut tendre à l’amour et à l’appartenance (le troisième pilier). À la lumière de la pandémie de COVID-19, nos besoins sociaux sont encore plus difficiles à satisfaire. Un appel téléphonique, des chats vidéo skype/zoom ou même une messagerie en ligne sont tous d’excellents moyens de rester connectés. Si vous vous sentez seul, cela peut être un moyen de contacter vos amis et votre famille.
 
4) Surveillez votre temps sur les réseaux sociaux et les nouvelles
 
Présentement, un flux infini de données et d’informations est inondé sur toutes les plateformes disponibles, où un tel sentiment d’infinité est plus que suffisant pour augmenter notre anxiété. Un moyen de contrôler cette source d’anxiété est de limiter votre exposition aux médias. Une façon d’y parvenir consiste à réserver un moment précis, pendant la journée, pour lire les nouvelles et naviguez les réseaux sociaux. Lorsque vous sortez de ce délai, essayez d’éviter le contenu lié à Covid-19.
 
5) Rester actif, même à la maison
 
Rester actif est important dans la lutte contre l’anxiété. Faire une promenade (et bien sûr en respectant les directives de santé publique) peut être un excellent moyen non seulement de prendre l’air, mais aussi de changer le paysage. À la maison, encore une fois, la technologie peut grandement aider. Il existe de nombreuses vidéos d’entraînement amusantes utilisant le poids corporel ainsi que des vidéos de yoga/pilates qui pourraient être faites à la maison. Même se promener dans la pièce avec de la bonne musique pourrait être un moyen de continuer à bouger.
 
L’anxiété est un état mental accru, mais il peut être réduit avec un peu de pratique et de temps. C’est un processus étape par étape qui prend du temps et du travail, en particulier avec toutes les incertitudes supplémentaires qui accompagnent la pandémie. L’important est de ne pas abandonner et de se souvenir que vous êtes équipé de nombreux outils utiles. N’hésitez pas à les utiliser!
“La seule chose à craindre, c’est la peur elle-même”
Président Américain Franklyn D. Roosevelt, le 4 mars 1933.

 

References
1. Ankrom, S. (2020, April 03). Deep Breathing Exercises to Reduce Anxiety. VeryWellMind.
https://www.verywellmind.com/abdominal-breathing-2584115 2. Maslow, A. H. (1943). A theory of human motivation. Psychological Review, 50, 370-396

 3. Gardener, B., Lally, P., Wardle, J. (2012). Making health habitual: the psychology of “habit-formation” and general practice. British Jo