Septembre : Une période de transition

Septembre : Une période de transition Le mois de septembre est une période de transition à bien des égards. Alors que nous disons doucement au revoir à l’été, nous reprenons progressivement nos habitudes. Cela peut concerner le travail, l’école ou simplement nos activités quotidiennes normales. Nous passons d’un horaire plus flexible à quelque chose de

Citation Un Mot sur Comment Favoriser la Résilience

Favoriser la résilience

Alors que le monde qui nous entoure commence lentement à se rouvrir, nous pouvons encore nous sentir fatigués, frustrés, épuisés ou, à certains égards, très anxieux. Naviguer à travers cette pandémie n’a été un exploit facile pour aucun d’entre nous. Discutons de l’impact de ce stress à long terme sur notre résilience et de la manière dont nous pouvons la renforcer.

Qu’est-ce que la résilience ? Selon l’Association Américaine de Psychologie (APA), il s’agit du “processus et du résultat d’une adaptation réussie à des expériences de vie difficiles ou stimulantes, notamment grâce à une flexibilité mentale, émotionnelle et comportementale et à un ajustement aux exigences externes et internes”. Essentiellement, la résilience est notre capacité à “rebondir” après des situations de vie difficiles.

Si certains d’entre nous ont eu la chance de naître avec des facteurs de protection plus résilients, tels qu’un logement stable, une scolarité sûre, peu de conflits parentaux, des parents attentifs aux besoins de leurs enfants, etc. Il est important de noter que nous sommes tous confrontés à différents défis au cours de notre vie et qu’il faut une certaine dose de résilience pour nous aider à rebondir ou à nous rétablir. Tout stress utilise nos ressources et notre résilience. Lorsque nous avons le temps de récupérer et de réinvestir dans nos ressources, nous conservons un haut niveau de résilience. Cependant, le stress chronique, tel que le fait de vivre la période incertaine et difficile d’une pandémie mondiale, utilise toutes nos ressources et épuise notre résilience. Il vide notre réservoir et rend plus difficile l’adaptation à des situations de vie difficiles ou normales.

Vous avez peut-être remarqué que vous avez augmenté ou développé des stratégies d’adaptation malsaines comme le shopping, la nourriture ou la consommation d’alcool ou de drogues. Vous avez peut-être eu des changements d’humeur tels que des symptômes d’anxiété et de dépression ou un sentiment d’irritabilité et de colère envers les autres sans raison apparente. Il est possible que vous ayez ressenti de la fatigue, de l’épuisement, moins d’énergie pour passer à travers votre journée. Peut-être avez-vous vécu quelque chose d’autre lié à un manque de résilience. Vous n’êtes pas seul. Cette période difficile a tout épuisé et a rendu plus difficile le fait de se relever et de se remettre en selle.

Les chercheurs étudient le sujet de la résilience depuis des décennies et les études ont montré qu’il semble y avoir 3 tendances communes chez les personnes qui ont tendance à avoir une résilience accrue. C’est-à-dire ceux qui semblent toujours “flotter” dans la vie – et semblent être moins affectés et se remettre plus facilement des épreuves. Voici trois des points communs de ces forts caractères résilients.

  1. Les personnes plus résilientes sont tout à fait conscientes du fait que les choses peuvent mal tourner, et malheureusement tournent parfois mal. Cela ne veut pas dire qu’elles accueillent l’adversité, mais simplement qu’elles sont conscientes des problèmes potentiels.
  2. Elles choisissent de concentrer leur attention sur les choses qu’elles peuvent changer et de passer moins de temps sur ce qui échappe à leur contrôle. Les personnes résilientes ont tendance à accorder du crédit aux facteurs de stress perçus tout en accordant du poids aux éléments positifs de leur environnement – c’est ce qu’on appelle la “recherche de bénéfices”. Il s’agit de faire un effort intentionnel et continu pour se mettre à l’écoute du bien.
  3. Ils font régulièrement le point sur eux-mêmes et se demandent “Ce que je fais m’aide-t-il ou me nuit-il ?”. Par exemple, “ma façon de penser et d’agir va-t-elle m’aider à me remettre de cette crise cardiaque ?” ou “est-ce que j’agis d’une manière qui m’aidera à obtenir cette promotion au travail ?”. En posant cette simple question, on contribue à se centrer et à se recentrer sur ce qui compte pour soi.

En gardant cette attitude résiliente à l’esprit, quelles sont les façons de reconstruire la résilience qui a été épuisée ? Voici quelques ressources et stratégies de renforcement de la résilience que nous avons vues ces dernières semaines :

  1. Restez en contact et partagez vos impressions avec les personnes qui vous aiment.
  2. Prendez soin des éléments de base – dormir, manger et se reposer suffisamment. Faites des siestes. Détendez-vous.
  3. Limitez et même éliminez les stratégies d’adaptation malsaines qui épuisent davantage nos ressources.
  4. Méditer
    • Essayez le guide « Headspace » de la méditation sur Netflix.
    • Tara Brach a beaucoup de matériel gratuit. Essayez le programme « Mindfulness de 40 jours » sur https://courses.tarabrach.com/courses/mindfulness-daily (seulement 10 minutes de méditation et il est auto-guidé).
  5. Mantras nourrissants et affirmatifs
    • “Je vais m’en sortir”.
    • “Cela aussi passera”.
    • “Je peux prendre soin de moi pendant cette période difficile”.
  6. Faites des choses amusantes, quel que soit votre niveau d’énergie.
  7. Permettez-vous d’être fatigué et de vous occuper de votre fatigue. Arrêtez d’essayer d’aller jusqu’au bout et de tout faire.
  8. Gérez vos les attentes : adaptez votre liste de choses à faire à votre niveau d’énergie plutôt que d’attendre à pouvoir en faire autant qu’avant.
  9. Compassion envers soi-même – la vie est déjà assez difficile en ce moment, arrêtez d’en rajouter en vous en voulant. Devenez votre propre allié.

N’oubliez pas que la résilience n’est pas un trait de caractère figé dans le marbre. Il s’agit plutôt d’une volonté, d’un effort et d’un état d’esprit réguliers.

Je vous souhaite à tous un merveilleux reste d l’été. N’oubliez pas d’être gentils avec vous-mêmes.

Nous vous souhaitons le meilleur,

Émilie Rose Casey

 “Je peux être changé par ce qui m’arrive. Mais je refuse d’être réduite par cela”.
Maya Angelou
“Notre plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever chaque fois que nous tombons.”
Confucius
“La résilience est fondée sur la compassion pour nous-mêmes ainsi que sur la compassion pour les autres.”
Sharon Salzberg

Choses importantes que vous devez savoir sur: L’anxiété des parents et des enfants à l’école au milieu de la pandémie

Choses importantes que vous devez savoir sur: L’anxiété des parents et des enfants à l’école au milieu de la pandémie Par: Hagit Malikin, Étudiante à la maîtrise à McGill et une chercheuse au sein du groupe de recherche pour l’Anxiété infantile et régulation des émotions (C.A.R.E.)   Septembre marque le début officiel d’une nouvelle année

Choses importantes que vous devez savoir sur: Les Avantages des loisirs, récréation et du jeu

Choses importantes que vous devez savoir sur: Les Avantages des loisirs, récréation et du jeu   Par Alex Lorimer-Carlin, Stagiaire à EPC On vous a demandé de vous isoler autant que possible à la maison au cours des derniers mois et potentiellement même de travailler et d’éduquer à domicile. La «fatigue pandémique» est un phénomène

Choses importantes que vous devez savoir sur: L’Anxiété et la pandémie de COVID-19

Choses importantes que vous devez savoir sur: L’Anxiété et la pandémie de COVID-19Par Alex Lorimer-Carlin et Hagit Malikin, Stagiaires à EPC Bienvenue à l’édition de ce mois-ci du blog du Centre de psychologie Évolution. Depuis le début du mois de mars, tout ce que nous avons entendu aux nouvelles, de la part de notre famille

Choses importantes que vous devez savoir sur: Briser la stigmatisation

Choses importantes que vous devez savoir sur: Briser la stigmatisation By Alex Lorimer-Carlin, EPC Student Intern Les hivers au Canada sont difficiles, mais nous traversons presque le pire maintenant! Avec le printemps, nous anticipons quelques mois clairs et chauds, avec beaucoup à l’horizon. Notamment, la semaine de la santé mentale au Canada (https://mentalhealthweek.ca/) se déroule

Choses importantes que vous devez savoir sur: Maintenir l’élan – Quels sont vos objectifs?

Choses importantes que vous devez savoir sur: Maintenir l’élan – Quels sont vos objectifs? Par Alex Lorimer-Carlin, Stagiaire à EPC Alors que la nouvelle année se déroule autour de nous, certains d’entre nous peuvent ressentir un peu de traînée ou de friction, comme si nous perdions le désir de nos résolutions du Nouvel An, ou

Choses importantes que vous devez savoir sur: Les avantages de la gratitude envers votre santé mentale

Choses importantes que vous devez savoir sur: Les avantages de la gratitude envers votre santé mentale Par Alex Lorimer-Carlin, Stagiaire à EPC Avec les fêtes qui viennent de se terminer, les choses reviennent lentement à la normale. Vous avez peut-être déjà vu des amis et de la famille, assisté (ou même jeté) à des fêtes

Choses importantes que vous devez savoir sur: Comment géreer le stress des fêtes

Choses importantes que vous devez savoir sur: Comment géreer le stress des fêtes Par Alex Lorimer-Carlin, Stagiaire à EPC Ce mois-ci, nous allons nous concentrer sur un sujet important; gérer le stress des fêtes. Le stress peut nous causer des problèmes pendant les fêtes, que ce soit passer du temps avec des membres de la

Choses importantes que vous devez savoir sur: Les avantages d’être gentil pour la santé mentale

Choses importantes que vous devez savoir sur: Les avantages d’être gentil pour la santé mentale Par Alex Lorimer-Carlin, Stagiaire à EPC Pour beaucoup d’entre nous, nous avons de nombreuses interactions sociales au cours d’une journée, avec des étrangers, des collègues, des membres de la famille et des amis. Nous naviguons différentes personnalités, différentes ambiances, et

Choses importantes que vous devez savoir sur: Le Trouble Affectif Saisonnier

Le trouble affectif saisonnier (TAS) est un type de dépression lié aux changements de saison. Le TAS commence et se termine à peu près au même moment chaque année. Beaucoup d’entre nous peuvent obtenir le «blues de l’hiver», un léger changement d’humeur et d’énergie en réponse à la diminution du soleil et au froid. La

Choses importantes que vous devez savoir sur: Le Sommeil

Par Hagit Malikin, Stagiaire à EPC Dès que vous êtes né, le sommeil devient une partie intégrante de votre vie quotidienne. Le sommeil permet aux bébés de développer leur cerveau1, aux enfants de mieux se concentrer à l’école2 et aux adultes de continuer à travailler et à fonctionner de manière productive3. En vieillissant, la quantité